was successfully added to your cart.

Préparer un road trip au Canada est une étape assez grisante. Le voyage devient de plus en plus tangible au fur et à mesure que le projet se peaufine, et l’excitation ne fait que s’accroître. Pour ne pas être débordés par les différents aspects à ne pas oublier dans nos préparatifs, nous nous sommes mis à faire une petite check-list. Quel sentiment d’accomplissement, lorsque nous pouvions enfin rayer une tâche de cette liste !

Préparer un roadtrip au canada : toute une organisation

Si l’expérience a été très plaisante, elle n’en demeurait pas moins éprouvante. Un véritable entrainement militaire. À chaque objectif atteint, de nouveaux venaient s’entasser : organiser un road-trip au Canada ne se résume définitivement pas à simplement préparer l’itinéraire de son expédition (oui oui, nous l’avons appris à nos dépens !).

Pour préparer un road trip au Canada, voici un aperçu de la liste des choses à faire, que nous nous étions fixés. Vous verrez, si certains points sont propres à notre situation, d’autres sont nettement plus généralistes et peuvent (on l’espère), vous aider à préparer votre propre road-trip au Canada !

préparer roadtrip Canada


1. Définir son budget 


Soyons réaliste, nous aimerions tous avoir le luxe de voyager sans se soucier de nos portefeuilles ! Mais à moins d’être un jeune héritier monégasque, mieux vaut avoir une idée relativement précise de son budget. Si la bouffe, le transport et le logement représentent les trois dépenses principales dans un voyage classique, la situation est plus contrastée dans le cas d’un road trip. Ici, la sortie d’argent principale à lieu lors de l’achat du véhicule. Pensez à bien comparer les prix sur différentes plateformes canadiennes pour éviter les déconvenues (Attention à se souvenir que la devise est en dollar canadien !). À cela, devra s’ajouter une marge de manœuvre pour toutes les dépenses liées aux éventuelles galères que vous pourriez rencontrer. Le maître-mot ? L’anticipation.

Aucune surprise, l’essence et la nourriture arrivent tous deux juste après. Contrairement aux frais liés au van, ces dépenses-là ne seront pas récupérables.

Nous avons travaillé en Autriche, l’année d’avant, pour constituer le budget que notre projet demandait. La préparation de notre road-trip au Canada en tête, autant vous dire que nous n’avions jamais connu une telle motivation au travail !

Plus de précision sur le budget nécessaire pour vous aider à bien préparer votre roadtrip sur les routes canadiennes ?

-> Découvrez notre budget pour 3 mois de périple !


2. Négocier un mi-temps et de nouveaux horaires de travail 


C’est un vieux rêve que nous voulions essayer : être financièrement auto-suffisants grâce à nos activités professionnelles sur internet, tout en étant nomades. Mais continuer de travailler tout en roulant, nécessite des compromis et une nouvelle organisation qu’il convenait de négocier avec nos employeurs autrichiens. Encore une fois, nous avons dû préparer notre road trip au Canada, bien en amont !

Nous avons eu la chance de pouvoir nous organiser comme nous le souhaitions : travailler le lundi et le mardi à temps plein, puis voyager le reste de la semaine. Avoir un planning faisable tout en étant bien élaboré est important. Nous nous débrouillions donc pour trouver des cafés avec un accès internet & électricité. Concrètement, ce compromis nous demandait donc de faire des pause dans notre road-trip pour nous rendre dans une ville (enfin, plutôt un village), au moins deux fois par semaine. Alors que trouver des points internet est relativement aisé tout au long du fleuve Saint-Laurent et jusqu’à Terre-neuve, il reste plus difficile d’en dénicher dans le Yukon ou en Colombie-Britannique.

roadtrip Canada


3. Ouvrir un compte canadien 


D’accord, pas besoin d’avoir un roadtrip programmé sur le sol canadien, pour devoir posséder un compte en dollar canadien ! Loyer, courses, sorties : il est important de bien choisir sa carte de débit et surtout : d’anticiper ses futurs besoins. Trompez-vous en choisissant une banque québécoise et votre carte sera inutilisable en Colombie-Britannique. Nous avons tous deux optés pour Scotia : en plus d’être présents sur tout le territoire (même en Acadie), ils proposent une formule avantageuse pour les PVTistes qui permet d’avoir ses frais mensuels (13 $) remboursés sur un an.

Votre carte bancaire canadienne vous évitera ainsi, d’avoir des frais d’opération à votre charge lorsque vous paierez le vendeur (nous avions choisi de procéder par virement Interac).


4. Acheter un forfait téléphonique 


Pour contacter les vendeurs automobiles, pour les dossiers d’assurance, pour l’immatriculation et même pour avoir de quoi téléphoner en cas d’urgence : mieux vaut ne pas passer à coté de ce point crucial.

En roadtrip ou non, internet est notre outil de travail. Nous avions donc choisi une formule à 8 Go (avec Rogers) qui permetait de nous dépanner lorsqu’aucun café n’est aux alentours. En principe, la couverture est sur tout le territoire, mais dans la pratique il n’y a pas souvent de réseau lorsque nous sommes en pleine cambrousse ! Quand vous préparerez votre roadtrip au canada, faites donc bien attention à ce détail, lorsque vous choisirez votre opérateur.

préparer roadtrip Canada


5. Choisir le véhicule 


Van ou voiture ? Vieux ou moderne ? L’acheter aménagé ou faire les travaux soi-même ? Marque européenne ou locale ? Bref, autant de nuances qui ont toutes leurs avantages et leurs défauts – selon votre projet de roadtrip (et des provinces que vous souhaitez visiter et découvrir) ! Dans notre cas, le choix s’est fait davantage sur un coup de cœur plutôt que par raison – nous ne voulions pas passer plus de deux mois sur Montréal. Notre Dodge Ram Van rentrerait donc la catégorie « Vieux van aménagé américain ».

Si le charme des Westfalia de Volkswagen est indéniable, ceux-ci sont beaucoup plus chers outre-atlantique ! Opter pour une marque locale était donc bien plus économique. Comme nous ne voulions pas nous embêter avec l’aménagement du van et la fabrication de son intérieur, nous avions préféré l’acheter déjà aménagé . Si vous avez prévu de garder votre van, une fois votre périple terminé, alors prendre le temps de faire aménagement soi-même est décidément une bonne idée (d’autant qu’il sera à 100% à votre image) ! Pourquoi s’être décidés pour un véhicule vieux de 1985 ? La mécanique est supposée plus simple et plus robuste… supposée !

Avant de façonner votre beau projet de road trip au Canada, identifiez bien les besoins que nécessitera votre future pérégrination !

livre roadtrip canada

 


6. Préparation d’un roadtrip au canada : L’immatriculation


Sitôt acheté, sitôt immatriculé. Pour ça, vous devrez simplement vous rendre à la SAAQ, avec l’ancien propriétaire et remplir un peu de paperasse. Soyez conscient qu’au moment de la réalisation de l’enregistrement auprès de la Société de l’Assurance Automobile du Québec, il vous sera demandé de payer une taxe à hauteur de 10% de la valeur estimée du véhicule. Autrement dit, essayez de choisir un garagiste certifié, qui vous fera l’estimation la plus basse possible (la valeur d’achat n’est pas prise en compte !).

Lorsque vous sortirez du bureau, ils vous donneront une belle plaque d’immatriculation toute neuve, même si c’est seulement le temps d’un roadtrip au Québec de quelques mois !

Pour information, la SAAQ vous demandera une adresse au Québec, un numéro de téléphone canadien et votre permis de conduire. Une étape cruciale avant d’entreprendre votre nouvelle vie en van donc !


7. Assurer son véhicule


Pour pouvoir conduire le van que vous venez d’acheter, encore faut-il qu’il soit assuré ! Impossible de faire l’impasse sur ce point lors de la préparation de votre road trip au Canada ! On nous avait conseillé Desjardins pour leurs tarifs avantageux. Pour un an, nous payons environ 350 $. Cette offre de base inclus une assistance remorquage. Si nous tombions en panne au milieu de nulle part, nous pouvons solliciter un remorquage d’urgence jusqu’au garagiste le plus proche (5 maximum par an). Plutôt pratique lorsque cette expérience nous est arrivée.

Une petite astuce bonne à savoir : ne dites surtout pas que vous prévoyez de faire exclusivement un road-trip, ils vous refuseront. À la place, dites que l’assurance principale que vous demandez, est pour le Québec et que vous aimeriez être couvert en cas de voyage dans une autre province. Sur ce dernier point, insistez bien pour obtenir une couverture allant jusqu’à 180 jours hors du Québec.

Une adresse au Québec est indispensable pour obtenir les certificats !

préparer roadtrip Canada


8. Trouver un emplacement de parking 


Véritable parcours du combattant à Montréal (et probablement aussi à Ottawa ou Toronto) : trouver une place pour stationner son véhicule n’est vraiment pas simple. D’un coté les places de libre sont difficilement trouvables, de l’autre vous devrez respecter quelques règles pour ne pas avoir d’amende. Selon les rues, de nombreux panneaux de signalement, plus compliqués les uns que les autres, jonchent les trottoirs. Préparer un roadtrip au Canada, c’est aussi anticiper ce genre de question !

En plus de ça, vous devrez bouger votre véhicule dans tous les cas au moins une fois par semaine, lors du nettoyage hebdomadaire de la rue.

Alors autant vous dire qu’avec notre gros van, cela nous a pris la tête plusieurs fois avant notre départ en roadtrip. Le top du top, serait d’avoir une place de parking attitrée et incluse dans le loyer – ou bien de connaître quelqu’un chez qui vous pourriez le garer.

>> Découvrez notre article où garer gratuitement sa camionnette au Canada <<


9. Le nettoyage avant un Road-trip au Canada


Même le navire de Jacques Cartier était propre ! Voici donc une étape à ne surtout pas sous-estimer lors de la préparation de votre road trip au Canada ou en Alaska. En plus de prendre du temps, vous aurez différents articles de nettoyage à acheter. Si trouver des produits d’entretien, des chiffons et des éponges a été simple, nous avions décidé d’acheter un aspirateur portable (sur l’équivalent canadien du Bon Coin). À moins qu’il soit super puissant, nous ne le vous recommandons pas : mieux vaut aller dans une station-essence équipée d’un aspirateur.

Mieux vaut vous prévenir : toute une organisation peut être nécessaire pour cette étape de préparation. Une planification rigoureuse peut être nécessaire. Pour vous donner un exemple concret : nos logements respectifs n’avaient pas de place de parking, nous avons donc dû le garer sur un parking relativement éloigné. Sans accès à l’eau, ni à l’électricité, ni même à un endroit pour entreposer le matériel que les anciens propriétaires nous avaient légué : rien n’était moins évident !

préparer roadtrip Canada


10. Aménager le van


Quand bien même notre véhicule était aménagé, il y a toujours des petits trucs à acheter avant le roadtrip. Couette, oreillers, bidon, matos de camping ou ustensiles de cuisine : nous n’avons pas hésité à acheter d’occasion. Pour le reste, une adresse est incontournable sur le territoire (de l’Alberta au Saskatchewan en passant par le Nouveau-Brunswick) : Canadian Tire.


11. Acquérir les connaissances de base en mécanique et électricité 


Merci, les tutoriels facilement disponibles sur Google ! Certaines choses ne s’inventent pas, et c’est le cas pour la mécanique et l’électricité. À quoi sert le démarreur ? Comment brancher des câbles en sécurité si la batterie est vide ? Moteur à carburateur ou injection ? Comment faire les niveaux lors d’un road-trip en Amérique du nord (ou peu importe quel autre endroit d’ailleurs) ? Quel type d’huile puis-je mettre ? Comment raccorder un convertisseur de courant aux panneaux solaires ?

Des aspects les plus élémentaires à des détails un peu plus techniques, nous nous étions dit qu’il était plus prudent d’apprendre les bases – au moins pour être capable de comprendre ce que le garagiste nous expliquerait en cas de panne ! Et heureusement : ce simple préparatif nous a bien aidé lorsque nous en avions besoin.

Dans notre cas, il a fallu changer la batterie auxiliaire, celle qui est branchée sur l’alternateur et les panneaux photovoltaïques et acheter un régulateur. Nous avons fait ça nous-même pour nous éviter une dépense supplémentaire (à 105 $ de l’heure chez un garagiste en Gaspésie, ça revient vite cher !)

préparer un roadtrip Canada


12. Préparer un roadtrip au Canada : Faire le plein de bouffe 


Nous avons décidé de ne pas utiliser notre frigo – et garder ainsi nos réserves de propane pour la cuisson des aliments (riz, porridge…) et d’électricité pour nos ordinateurs. Ce qui veut dire : pas de beurre, pas de crème fraiche, pas de yaourt, pas de fromage : bref, moins de petits plaisirs !

Alors autant vous dire : lors de ce road trip au Canada, nous avons souvent mangé des boites de haricots en conserve. Blancs, rouges ou noirs, nous les apprécions froids au petit déjeuner, comme au dîner ! Accompagnés de tortilla ou de feuilles de riz (les mêmes que celles pour faire les rouleaux de printemps), de salade et de légumes : nous n’avons jamais eu besoin de faire de grosses courses. D’autant que la confection de ce genre de repas, est particulièrement rapide. Nous faisions le plein en général tous les quatre jours dans un magasin canadien.


13. Faire le plein de propane en roadtrip


Pour alimenter nos deux petits feux de cuisson (et donc cuisiner chaud), il nous a fallu dénicher un vendeur de propane. Mais pas n’importe lequel : de nombreux commerçants se chargent uniquement de remplir les bonbonnes, et non les réservoirs situés sous les van aménagés. Dans tous les cas : pas besoin de vous entraîner avant, le vendeur s’en occupera pour vous !

Les truck shops, les stations essence, les dépanneurs ou les quincailleries sont de bons endroits pour commencer les recherches. Nous avons attendu une semaine avant de remplir notre réservoir et nous l’avons regretté un ou deux soirs, lorsque le temps était froid et pluvieux.

Un conseil donc : n’attendez pas d’en avoir besoin lors de votre roadtrip au canada, pour le remplir !

préparer roadtrip Canada


14. Et l’itinéraire dans tout ça ?


Nous sommes plus du genre à nous laisser emporter par nos envies du moment. Aussi, à part les grandes lignes de notre trajet, nous n’avions pas planifié d’itinéraire précis lorsque nous préparions notre road trip au canada. Pas de dead-line, ni de checkpoint : nous avions fait le choix d’être flexibles afin de pouvoir rester plus longtemps dans une région, si celle-ci nous plaisait. Les ingrédients d’un voyage itinérant réussi, même sans destination en tête ? De nombreuses pauses en mode vanlife et une ouverture avec les locaux (qui ont toujours énormément de recommandations d’endroits à explorer).

Avec ou sans itinéraire : attention toutefois à ne se laisser suffisamment de temps pour arriver à destination. Dans notre cas : Vancouver !

Une astuce : tous nos points dodos sont notés dans chaque étape de notre aventure canadienne !

Une question avant de préparer votre roadtrip au canada ? N’hésitez pas à nous contacter ou mieux, à la poser en commentaire pour en faire profiter les futurs roadtrippers !

Préparer un roadtrip au Canada : 14 conseils pratiques !
5 (100%) 1 vote

Pierre

Auteur Pierre

Co-fondateur de The Roadtrippers, passionné de grands espaces, d'aventures et de modes de vie alternatifs !

Plus d'articles de Pierre

Rejoindre la discussion 3 Comments

Laisser un commentaire