was successfully added to your cart.

Comment remplir sa vie de voyages et d’aventure, tout en gagnant suffisamment pour faire durer ce mode de vie ? Avant le développement d’internet et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, quiconque avait cette ambition était souvent pris pour un marginal et un utopiste. C’est sûr, on pouvait devenir commerçant, à la manière de Marco Polo ou même testeur de voyages organisés, mais ces possibilités étaient globalement réservées à l’élite. Pourquoi ? Car l’offre était supérieure à la demande. Dorénavant, une solution devient progressivement accessible, pourvu que l’individu en question soit constamment déterminé.

Digital nomad : un nomade numérique

Un ordinateur. Une bonne connexion internet. Un statut d’entreprise individuelle. Et beaucoup de volonté. C’est tout ce dont vous aurez besoin pour vous lancer.

Alors bien évidemment, une vie à travailler à son compte n’offre pas la même stabilité ni la même sécurité, qu’un emploi salarié. Est-ce que c’est facile ? Non. Est-ce que c’est possible ? Oui.

Avec l’omniprésence d’internet et des outils numérique dans la sphère professionnelle, le travail s’est vu délocalisé dans un environnement autrefois improbable : l’espace public. Plus besoin de rester des heures, des mois et des années assis sur la même chaise, en face du même bureau. À condition d’avoir du réseau, les lieux de travail sont infinis. Que vous soyez en train de travailler dans votre appartement, dans un café ou sur la plage à l’autre bout du monde : cela ne regarde que vous. En devenant votre propre patron, vous êtes aux commandes de votre organisation, de vos projets et par extension : de votre vie.

>> À lire aussi : Top 5 des activités pour devenir Digital Nomad <<

Road trip et aventure d’une vie

Vivre dans un van est envoûtant. Après avoir découvert le vanlife lors d’un roadtrip : retourner à son train-train métro boulot dodo, est bien souvent impensable ! Alors pour ne plus devoir choisir entre le coeur et la raison, il y a une alternative. Se lancer dans un road trip, mais cette fois en tant que nomade numérique.

Si pour vous devenir digital nomad, rime avec vivre de son blog, alors au risque de vous décevoir : la réalité est tout autre. Rédacteur, photographe, professeur, coach ou même webdesigner : les possibilités sont variées mais demandent toujours d’entrer dans une relation client-fournisseur. Sauf que maintenant : vous êtes celui qui fourni le service.

Mais derrière ce mode de vie presque trop parfait pour être vrai, se cache des écueils à éviter si vous souhaitez prospérer. Nous vous avions prévenu au début : vivre et travailler lors d’un road trip comme digital nomad, demande beaucoup de travail et d’organisation.

digital nomad road trip

5 conseils pour devenir Digital nomad en road trip

Après plusieurs mois sur les routes à allier vie en van et travail, voici les meilleurs conseils que nous pouvons vous donner pour vous éviter certaines erreurs que nous avons commises au début de cette aventure.

L’importance des routines

La clé de la réussite, s’il n’y en avait qu’une seule à retenir c’est celle-ci : se fixer une routine. Il peut s’agir de jours dans la semaine, dans lesquels vous ne ferez que travailler, ou bien d’un moment précis de la journée. Tous les matins de 8h à 13h par exemple. Dans notre cas, nous avons choisi le lundi et le mardi. Dans notre organisation, il est impensable de manquer à ce rendez-vous. D’abord parce que nos clients savent que nous serons connectés à ce moment (et donc disponibles), mais en plus car cette routine permet de segmenter la vie professionnelle, de la vie personnelle.

Et ce dernier point est crucial, si vous souhaitez vous établir sur le long terme. Un road trip nécessitant moins de dépenses qu’une vie sédentaire : selon les prestations que vous offrez, vous devrez pouvoir vous contenter d’un mi-temps seulement.

Une bonne connexion internet

Internet est tout aussi important. Bien sûr, vous pouvez aussi faire des saisons de cueillette si vous le souhaitez, mais dans ce cas : on ne parlera plus de digital nomadisme.

Avoir son propre routeur, emprunter la connexion d’un établissement ou partager les données entre son smartphone et son ordinateur : voilà les principaux choix à votre disposition. Le mieux reste, selon nous, de se connecter au réseau d’une chaine de cafés ou d’une bibliothèque, par exemple. Les autres solutions vous rendront dépendants de l’électricité.

>> À lire aussi : Avoir internet gratuitement en road trip <<

Se préparer à travailler dans un endroit publique

Là encore, de la préparation s’impose. Le cadre de travail n’étant absolument pas le même que celui d’une entreprise classique : une adaptation sera probablement nécessaire. Le bruit et le va-et-vient des gens, risquent de vous déconcentrer plus d’une fois au début de votre activité.

Une astuce ? S’isoler avec de la musique dans les oreilles. Celle-ci atténuera les bruits environnants et vous permettra de vous focaliser sur votre travail.

Prévoir la veille où vous travaillerez le lendemain

Si on prévoit d’être devant son ordinateur à 8h pétante, alors mieux vaut trouver l’endroit d’où vous travaillerez, la veille. Connaitre les horaires d’ouverture est également important pour éviter les mauvaises surprises. Choisir de bosser le samedi et le dimanche, n’est par exemple pas le choix le plus stratégique. Non seulement de nombreux lieux seront fermés le dimanche, mais en plus les cafés, restaurants, bibliothèques, etc… sont généralement bondés.

En règle avec la fiscalité

Impossible d’établir une facture, sans avoir un statut déclaré. Parmi les nombreux statuts fiscaux, celui de la micro-entreprise vous conviendra probablement le mieux. En plus de vous permettre d’exercer une activité salariale complémentaire : vous ne serez imposé que sur votre chiffre d’affaire. Autrement dit, si vous ne trouvez pas de clients tout de suite, vous n’aurez rien à payer.

Une petite astuce bonne à savoir : selon votre situation sociale, vous pouvez peut-être prétendre à l’ACCRE – et être ainsi partiellement exonéré de cotisations mensuelles sur cinq ans. À savoir également : des entreprises de domiciliation peuvent vous aider à déclarer votre siège social dans une ville où la Cotisation Foncière des Entreprises sera la moins élevée.

Enfin, dernière astuce : à condition de ne pas dépasser un certain seuil de revenu annuel, vous serez exonéré d’impôts.

 

Crédit photo : @cnakashi

Digital nomad en Road trip : 5 conseils indispensables
5 (100%) 1 vote

Pierre

Auteur Pierre

Co-fondateur de The Roadtrippers, passionné de grands espaces, d'aventures et de modes de vie alternatifs !

Plus d'articles de Pierre

Laisser un commentaire