was successfully added to your cart.

Lors de notre roadtrip au Canada, une bonne partie de nos soirées était consacrée à la recherche d’un bon spot pour garer le van pendant la nuit. De Montréal à Vancouver en passant par la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve : nous vous avons regroupé sur cette page tous les endroits où nous avons dormi pendant ces 90 jours. Les spots isolés en villes, comme ceux où nous nous sommes initiés au boondocking au Canada. Que vous ayez en tête de vous lancer dans un projet similaire ou revenez d’un périple aux USA : impossible de faire l’impasse sur ce terme anglophone.

Qu’est-ce que le boondocking ?

Nous ne nous aventurerons pas à vous donner la traduction exacte et littéraire du boondocking, nous en sommes bien incapables. L’expression signifie plus ou moins : « Aller se perdre dans la cambrousse ».
Bien plus qu’une forme de camping sauvage, il s’agit d’un véritable Art de vivre pour certains. L’enjeu ? Se retrouver avec son van au milieu de nulle part, loin de toutes traces de civilisation. Le tout, sans avoir à débourser un seul centime pour dormir. Parce que oui, avouons-le : le principal bénéfice de « boondocker » est de ne pas dépenser d’argent. Faire du caravaning en autonomie la plus totale et à moindre frais.

En plein milieu d’une petite clairière, entourée d’arbre et de végétation. Diner au bord d’une falaise surplombant l’océan ou se réveiller sur une plage avec le chant des mouettes, tous roadtrippers vous le diront : le sentiment de liberté éprouvé est unique.

Stationner au gré de son envie fait rêver, mais certaines règles sont bien évidemment à respecter (bien qu’informelles) : rester prudent et laisser son environnement aussi propre qu’on l’a trouvé en arrivant.

boondocking canada

Faire du boondocking au Canada : 3 impératifs

Vous êtes en pleine préparation de votre roadtrip au Canada et vous voulez vous poser en autonomie, en pleine nature ? Commencez par être autonome. En alimentation générale, mais surtout en eau. Prévoir de faire un arrêt le temps d’un weekend au bord du Saint-Laurent, ne demande pas le même niveau de préparation qu’un mois entier dans l’arrière-pays au Yukon !

Selon nous, la denrée la plus importante est l’eau potable. Si l’endroit, lors du repérage, ne possède pas de point d’eau : comptez en moyenne trois litres d’eau par jour et par personne (en excluant toutes douches). Si vous êtes deux et que vous souhaitez rester une semaine entière, vous aurez probablement besoin de 8 bidons de 5 litres ! Sans eau potable, impossible de rester plus longtemps.

La nourriture aussi est centrale, mais il suffit d’avoir plusieurs paquets de riz dans un des placards de son véhicule, pour se sentir tout de suite plus en sécurité. Attention toutefois : vous pourriez avoir besoin d’utiliser votre eau pour la cuisson (si aucune rivière ou source ne se trouvent aux alentours). Concernant la toilette, le mieux est d’opter pour des lingettes bébés !

Le deuxième point crucial : votre van est-il capable de se rendre dans un tel endroit ? Après avoir vu sur Google Maps que vous avez 20 kilomètres de piste, demandez-vous si les suspensions de votre camionnette ou de votre VR, tiendront le coup. Votre voiture possède quatre roues motrices ? Cela vous aidera indéniablement.

Et enfin dernier point, évident pour certains mais peut-être moins pour d’autres : le respect du lieu, de la faune et de la flore aux alentours. Pour connaître le comportement à adopter selon l’endroit en question, le mieux reste encore de se référer au règlement local correspondant.

livre roadtrip canada

Découvrez les 31 emplacements où nous avons boondocker gratuitement !

Attention cependant : s’il y a bien des endroits où il est impossible de stationner pour la nuit avec son fourgon aménagé, c’est bien au sein des Parcs Nationaux du Canada. Cela est interdit en plus d’être sévèrement puni par la loi. Nous citerons particulièrement les environs de Banff et Jasper, où les autorités chassent activement tous les campeurs sauvages (policiers, gardes et même hélicoptères. Véridique…). Si vous comptez traverser cette magnifique région, il est indispensable de s’y prendre à l’avance pour réserver un camping pas trop cher.

Sans attendre plus longtemps, voici les 31 places dans lesquelles nous avons pu rester gratuitement !

Et maintenant, vous vous demandez sans doute : quels sont les endroits les plus propices au boondocking ? Voici notre top 5 (notés en orange sur la carte) :

1. Falaise de Cape-Saint-George (Terre-Neuve)
2. Lillooet (Colombie-Britannique)
3. Terrace Bay (Ontario)
4. Cap seize (Gaspésie)
5. Lac Kinbasket Valemont (Colombie-Britannique)

 

>> Et pour être sûr de partir bien préparé, ne manquez pas nos 10 meilleures idées pour se garer gratuitement au Canada ! <<

Boondocking au Canada : nos 31 campsites gratuits !
5 (100%) 1 vote

Pierre

Auteur Pierre

Co-fondateur de The Roadtrippers, passionné de grands espaces, d'aventures et de modes de vie alternatifs !

Plus d'articles de Pierre

Laisser un commentaire