was successfully added to your cart.

Se lancer dans un road trip en van peut être une expérience magique et enrichissante. Mais ce mode de voyage peut aussi ne pas convenir à la majorité d’entre nous. Manque d’hygiène, pollution, instabilité, budget trop élevé… Autant d’inconvénients et de mauvais côtés que vous devriez considérer avant de vous lancer dans l’aventure.

Quelques inconvénients de la vie en van

On vante souvent les bons côtés du voyage en van, le sentiment de liberté, une vie non routinière faite d’amour et d’eau fraîche. Mais pourtant voyager et vivre dans un van comporte aussi quelques inconvénients et incommodités dont on parle beaucoup moins…

Une nouvelle routine pour l’hygiène

La première chose qu’il faut savoir quand on entreprend un périple en van, camion, combi ou autres véhicule récréatif. C’est que la salle de bain n’est pas toujours acquise. À moins que vous décidiez de partir en camping-car tout aménagé, vous n’aurez probablement pas de toilettes, ni de douche. Adieu la bonne douche chaude du matin pour se réveiller. La toilette matinale se remplace par un sachet de lingettes bébé, une bassine d’eau ou encore par une visite à la piscine municipale. Quant aux toilettes, il faut savoir se retenir ou bien ne pas avoir peur de faire ses besoins en pleine nature.

Prévoir un budget

Voyager en van n’est pas forcément le mode de voyage le plus économique. Qui dit aventures sur les routes dit consommation d’essence et donc dépenses d’argent presque quotidiennes. De plus, un van c’est comme une voiture : ça tombe en panne, ça demande de l’entretien et parfois de dépenser de grosses sommes d’argent pour réparer une pièce. Même si en voyageant dans un van, on économise sur l’hébergement, il ne faut pas sous-estimer les dépenses liées à la mécanique, l’entretien et l’essence.

Son rapport à la pollution

Et la pollution dans tout ça ? Quand on roule, on pollue et cette image n’est pas toujours facile à accepter alors que d’un autre côté on essaie de développer un mode de voyage au contact de la nature. Par ailleurs, le point positif de ce mode de vie est que l’on consomme beaucoup moins d’eau. Forcément quand on enlève les douches, les bains, les lessives, les machines à laver la vaisselle… Cela fait de belles économies d’eau.

Être prêt à lâcher prise

Vivre dans un van demande également un goût pour l’instabilité et l’inconnu. C’est ne pas savoir où l’on dormira le soir, ni le lendemain, ne pas savoir quand on pourra faire une prochaine lessive, prendre une douche chaude. Il faut être prêt à se détacher de ces détails. Ne pas avoir peur d’accueillir l’inconnu.

Même si on vante souvent ce mode de voyage qui offre une grande liberté, il faut aussi être prêt à lâcher prise pour de bon :

Accepter que l’on ne soit pas toujours le bienvenu sur un parking, de se faire réveiller aux aurores pour se prendre une contravention, de devoir trouver un autre endroit où dormir à 2h du matin après que son spot se soit transformé en rave party au beau milieu de la nuit. C’est être prêt à accepter que son van s’arrête en plein milieu de la route et ne veuille plus repartir, accepter de faire des courses en grandes surfaces plutôt que dans de petites épiceries, accepter d’acheter des aliments de moins bonne qualité pour économiser un peu sur le budget…

Bref, ce qu’il faut retenir de tout ça, c’est qu’il faut être prêt à lâcher prise et à changer ses habitudes ou bien à faire des choix sur certaines choses.

Regard sur la propreté…

Quand on voyage en van, on n’a pas beaucoup de place pour emporter des tonnes de vêtements avec soi. Mais qui dit peu de vêtements, dit machines plus souvent… Mais quand on est nomade, laver son linge est souvent une grosse corvée. On n’a pas toujours le temps de laver son linge soi-même et de le mettre à sécher pendant toute une journée. Et pour éviter d’avoir à trouver une machine à laver toutes les semaines, il faut donc faire quelques concessions sur les odeurs et les petites tâches. Il faut être prêt à porter les mêmes vêtements plusieurs jours d’affiler. Sans parler du linge de lit qui est encore plus difficile à nettoyer…

inconvénients vie en van

Bien connaître son compagnon de voyage

Avant de se lancer dans une aventure en van, il faut bien choisir avec qui partir. Vivre dans un espace aussi restreint révèle parfois des incompatibilités de mode de vie entre les voyageurs. Il faut donc bien connaître son compagnon de voyage pour éviter que le périple ne tourne au cauchemar.

Voilà ! Cet article n’est pas du tout fait pour vous démotiver mais pour faire prendre conscience qu’un voyage en van ne correspond pas toujours à ce mode de vie d’amour et d’eau fraîche que l’on imagine et qu’il est facile de l’idéaliser. Cette aventure comporte aussi ces petits inconvénients et contraintes. Il faut donc bien les prendre en compte et les accepter afin de faire de son road trip en van une expérience réussie !

Pourquoi vous ne devriez pas vous lancer dans un road trip en van
5 (100%) 1 vote

Camille

Auteur Camille

Co-fondatrice de The Roadtrippers, passionnée par les voyages insolites, la nature et la vie en van. Également rédactrice du blog de voyage Sense Away et chroniqueuse sur Un Trek Une Fille.

Plus d'articles de Camille

Laisser un commentaire