was successfully added to your cart.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Raf Cramatte, j’ai 30 ans et je viens du Jura Suisse. Dans la vie, je m’épanouis en réalisant des défis et aventures extrêmes à but humanitaire. Et accessoirement je travaille dans un peu toutes sortes de domaines afin de gagner un peu d’argent pour me nourrir…

Quel est ton van actuel ?

Un Opel Vivaro H1L2 ou L2H1, je sais plus…. Bref !

Tu n’en es pas à ton premier achat de van, pourquoi en avoir changé et quelles sont tes préférences ?

Au début, n’ayant pas vraiment d’expérience dans le domaine de la vie en van, je voulais quelque chose de pas trop grand, facile à aménager et surtout passe partout. J’ai donc choisi un Peugeot Expert que j’ai aménagé moi-même. Quand tu emménages c’est un peu casse-tête car en gros toute ta vie doit entrer dans un petit fourgon utilitaire. Mais c’est aussi une bonne manière de faire le tri et de voir ce que tu as vraiment besoin.

Je l’ai continuellement modifié durant les 3 années où je vivais dedans. J’ai commencé très simple : un réchaud extérieur extensible, une couchette modifiable en 2 places assises avec un petit meuble de rangement, qui une fois la porte ouverte me servait de table. J’avais tout de même une batterie auxiliaire et un onduleur 220V. Pour l’eau je me contentais d’un simple gericane de 15L.

Interview vanlife

Pour la suite, question pratique, j’ai installé ma cuisinette et un évier avec eau courante à l’intérieur du van. J’en avais marre de cuisiner sous la pluie… Je peux dire que mon aménagement me convenait parfaitement, mais après 3 ans j’ai décidé de le changer (hé ouais quand t’aimes les challenges…).

Je suis tombé par hasard sur un vieux bus VW type 2 camper réhaussé, qui m’a donné envie de tester quelques virées avec. Le fameux VW camper avec son style bien à lui était top à vivre. J’avais beaucoup de place et l’aménagement était déjà tout fait… Oui mais un véhicule de 1985 ce n’est pas l’idéal quand tu roules beaucoup et l’aménagement était trop standard à mon goût. Il me fallait quelque chose de plus personnalisé.

Interview vanlife

Donc après quelques mois je l’ai changé pour un Opel Vivaro qui est mon van actuel et qui mon convient parfaitement.

Interview vanlife

Interview vanlife

Interview vanlife

Interview vanlife

Interview vanlife

Si nous avons bien compris, tu vis à temps plein dans ton van ? À quand remonte ce changement de vie et pourquoi avoir pris une telle décision ?

Je n’ai plus d’adresse en Suisse (et nulle part ailleurs à vrai dire…). Citoyen du monde c’est bien mieux et finalement cette étiquette qu’on nous inflige n’a aucune importance à mes yeux. J’ai décidé de changer de vie le jour ou j’ai commencé à faire ce que je voulais vraiment… Être tout simplement moi-même ! En 2012, j’ai décidé sur un coup de tête de tout plaquer (travail, appartement, confort et train train quotidien…) pour réaliser un rêve, celui de travailler dans une ferme au Canada.

J’ai finalement arrêté le travail à la ferme et remarqué que la découverte, l’instabilité, les voyages, les cultures et surtout l’aventure me convenaient parfaitement. J’en ai fait mon mode de vie ! Aux début ce n’est pas facile, mais finalement dans la vie rien n’est vraiment facile. Surtout quand on choisit un chemin qui est en quelque sorte différent des autres…. mais pour moi, c’est à ce moment là que ma vie est devenue intéressante. J’aime les challenges.

Interview vanlife

Que représente pour toi la vie en van ?

La vie en van n’était pas forcément un but, mais plutôt une nécésité ! Quand tu passes la plupart de ton temps à bouger et à voyager, tu remarques vite qu’un logement fixe te pose problème ou tous simplement ne te serre à rien. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de faire de mon véhicule mon lieu d’habitation.

Comment arrives-tu à concilier nomadisme et travail ?

Ce n’est pas toujours facile, surtout en Suisse car il y a peu de personnes qui vivent en van. Mais avec le temps on s’adapte. Il faut surtout être débrouillard et prendre ce que tu trouves. Parfois les gens font trop leurs difficiles au niveau du travail, pour ma part, chaque nouveau job est un nouvel apprentissage dans ma vie. Ça me convient parfaitement car j’aime apprendre, peu importe les domaines, ça m’enrichit et me sert pour la suite.

Interview vanlife

Rencontres-tu des difficultés à vivre sans arrêt sur la route ?

Quand tu vis en van et la plupart du temps en Suisse, tu passes automatiquement par la case « hiver » et tous les problèmes qui vont avec.

Interview vanlife

Le gèle : je n’ai qu’un petit chauffage d’appoint que je ne peux pas utiliser la nuit quand je dors. A l’intérieur, il ne fait donc que 2 ou 5 C° degrés de différence avec l’extérieur. Je vous laisse imaginer mes nuits en montagne… Mais j’ai la plus belle des terrasses en me réveillant le matin.

L’humidité : tu as beau faire la plus belle des isolations si tu n’as pas un chauffage à air pulsé, tu galères. Surtout quand tu cuisines un boeuf bourguignon dans le van ! Mais bon, il faut pas ce laisser abattre non plus.

Les douches : ahh ba tiens, parlons-en ! Pour ma part, je fais beaucoup de sport (natation, escalade…) donc en général, je me débrouille pour prendre ma douche dans les salles de sport ou les piscines. Mais en vivant dans un van, tu oublies vite ta douche quotidienne, surtout l’hiver. On va dire « oh le cochon ! » Mais quand tu dois te laver dehors par -5°C, tu réalises vite que la douche quotidienne n’ai pas forcément indispensable. L’été, les torrents, les rivières, les lacs ou les douchettes à exterieures font parfaitement l’affaire.

Les toilettes : c’est simple, WC publics en ville et en pleine nature, tu vas « à l’arbre ».

Sinon, il y a plein de petites difficultés. Le plus simple c’est d’essayer. Comme conseil, je te dirais de t’adapter au milieu qui t’entoure. Tu trouveras sûrement une solution, il faut juste se donner la peine d’essayer 😉

Interview vanlife

Sinon, dans quels pays as-tu déjà vécu ?

Je vis principalement en Suisse, travail oblige. Mais j’aime faire de belles virées. J’ai déjà visité les pays suivant en van : Autriche, Slovénie, Italie, Bosnie, Albanie, Montenegro, Serbie, Croatie, France, Espagne, Belgique, Potugal et plein d’autres en mode « sac au dos ».

Arrives-tu à trouver facilement des endroits où t’établir plusieurs semaines ?

Vu que je ne dors quasiment jamais plus de 2 nuits de suite au même endroit, je n’ai pas trop de soucis à me faire de ce côté-là…

Interview vanlife

Quel est ton meilleur souvenir de vie en van ?

Quand je me suis réveillé au départ d’une course de vélos, ha ha !!! Le soir d’avant, croyant que le parking était libre, je me suis tranquillement installé pour la nuit et le lendemain au réveil, j’étais en plein départ de course avec plus de 1000 vélos. J’ai bien ris, les organisateurs un peu moins…

Raf Cramatte

Suivez les aventures de Raf sur son site Raf Cramatte

Sa page Facebook ou son compte Instagram

Raf, vanlifer à temps complet en Suisse, nous raconte son mode de vie
5 (100%) 1 vote

Camille

Auteur Camille

Co-fondatrice de The Roadtrippers, passionnée par les voyages insolites, la nature et la vie en van. Également rédactrice du blog de voyage Sense Away et chroniqueuse sur Un Trek Une Fille.

Plus d'articles de Camille

Rejoindre la discussion One Comment

Laisser un commentaire