was successfully added to your cart.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Salut ! Je m’appelle Suzanne, je vis actuellement au Canada avec un visa temporaire de 2 ans (le PVT). Je suis nomade à plein temps depuis plus de 2 ans maintenant. J’aime la vie de vagabonde et aller là où le vent me mène.

À quand remonte ton dernier voyage en van ?

Mon dernier voyage en van date de cet été, où j’ai passé 1 mois sur la route à travers les Etats-Unis (en partant du Canada), puis 2 mois de vie dans le van à Tofino, sur l’île de Vancouver au Canada.

interview vanlife

Top ! Et combien de temps avez-vous mis pour aménager le van ?

Nous avons mis 2 grosses semaines, où nous travaillons tous les jours pour aménager l’intérieur. Mais, il faut préciser que l’isolation du van était déjà en grande partie faite. Nous avons principalement fait des retouches, peinturé l’intérieur, crée et assemblé des meubles sur-mesure, et effectué quelques réparations mécaniques.

Nous étions vraiment fiers du résultat, c’était très fonctionnel, et pour moi qui était habituée à voyager en voiture, c’était très spacieux !

interview vanlife

interview vanlife

Était-ce la première fois que tu voyageais en van ?

Avant ça, je n’avais jamais voyagé en van. J’ai longtemps voyagé à pieds et sur le pouce, puis en voiture (un break dans lequel j’ai aussi vécu). De fait, j’ai rencontré Jérémy, qui possédait déjà son van non aménagé. Nous avions tous les deux le projet de partir dans l’Ouest Canadien, alors nous avons décidé de partir ensemble.

Est-ce facile de partir en road-trip avec un ami ?

Jérémy et moi avons travaillé ensemble tout un hiver et on s’entendait bien. On a donc décidé de partir ensemble. Entre deux, on est aussi passé du statut « ami » à « amoureux ». Forcément, le fait d’être en couple aide à vivre dans l’espace réduit d’un van.

Ca demande toujours des compromis lorsqu’on est a deux, et parfois nos points de vue ne sont pas les mêmes. Je suis du genre à aimer m’arrêter tout le temps sur la route, aller faire de la rando et profiter de la nature. Jérémy, lui, aimait beaucoup plus le fait d’être sur la route et de rouler pendant des kilomètres . Mais une fois qu’on a réalisé ça, on a chacun accepté de faire un peu les deux. Et puis, sachant que notre objectif était d’arriver à Vancouver un mois après le départ, il fallait quand même avancer sur la route.

interview vanlife

interview vanlife

Au final, quel plus beau souvenir gardes-tu de ce road-trip ? Quelle région du Canada as-tu préférée ?

On est partis de Montréal pour arriver à Vancouver, au Canada, mais on a décidé de faire cette traversée par les Etats-Unis plutôt que le Canada. Mon premier coup de cœur sur la route à été le Colorado, qu’on a exploré sur plusieurs jours, entre la ville de Denver et les Rocheuses. C’était vraiment beau, mais il y avait encore beaucoup de neige en Mai et certaines routes étaient bloquées.

Ensuite, j’ai adoré l’Oregon. J’étais déjà allée à Portland, mais je n’avais jamais vraiment visité l’état. Les forêts, les montagnes, l’océan…la nature et les grands espaces sont omniprésents et ça m’a beaucoup plu. Je m’y sentais vraiment bien, j’avais l’impression que l’Oregon était l’endroit idéal pour vivre en van.

Tu as dit que vous aviez passé 2 mois à Tofino, pourquoi cet endroit en particulier ?

On voulait s’installer quelque part pour passer l’été, mas on ne savait pas vraiment où. On a d’abord passé quelques jours à Vancouver, mais je n’avais personnellement pas envie de m’installer en ville pour 2 mois seulement. Jérémy est resté à Vancouver pour voir s’il y trouvait du travail et j’ai décidé de partir explorer l’île de Vancouver.

Je suis allée à Tofino pendant quelques jours et, je n’ai pas été séduite tout de suite par cette petite ville très touristique l’été. Mais finalement au bout d’une semaine sur place, à profiter de la mer et des activités, j’ai découvert cette ville autrement, et ça m’a plu. Et puis, Jérémy connaissait et aimait déjà Tofino et il était indécis. Mais quand je lui ai dit que je pensais m’y installer, il m’a finalement rejoint en van.

interview vanlife

interview vanlife

As-tu aimé cet aspect du « vanlife » sans être sur la route ? Comment avez-vous fait pour trouver un endroit où stationner pendant 2 mois ?

Au début c’était très compliqué de se stationner et dormir dans le van, car la ville de Tofino ne veut pas avoir affaire à ce genre de touristes et une patrouille circule toute les nuits pour réveiller et donner des amendes aux gens qui dorment dans leur véhicule. On devait donc tous les soirs sortir de la ville avec le van et faire quelques kilomètres sur une route de terre pour accéder à un endroit où tous les « vaneux » allaient dormir.

Mais on a eut beaucoup de chance : Jérémy a trouvé un travail sur un site de construction. Quand son patron a appris qu’il dormait en van, il a décidé de le faire devenir « gardien de nuit » du site et lui a donné un lieu où poser le van gratuitement et tout à fait légalement. On a donc pu y vivre pendant 2 mois sans être dérangés !

Le fait d’avoir un lieu fixe pour dormir dans le van, et de rentrer dans un quotidien (avec le travail surtout) était assez bizarre après avoir été tout le temps en mouvement sur la route. Mais honnêtement, j’ai beaucoup apprécié.

interview vanlife

interview vanlife

interview vanlife

interview vanlife

interview vanlife

Projettes-tu d’acheter ton propre van ?

A la fin de l’été, nos chemins se sont séparés avec Jérémy et c’est donc là que s’achevait mon expérience de vie en van. Mais elle m’a tellement plu, que je projette vraiment de m’acheter un van lorsque je rentre en France et de l’aménager. Le fait d’avoir une maison sur roues, c’est vraiment pratique. Je pense prendre un modèle assez haut (type Fiat Ducato) pour pouvoir vraiment y être confortable sachant que je veux y vivre à l’année dedans.

Pourquoi aimerais-tu vivre à long terme dans un van ?

En m’achetant un van, mon projet est vraiment d’y vivre à long terme. Je me dis que ça me permettra d’allier mon besoin de vie nomade à l’envie d’avoir un petit « chez moi » quelque part sur cette planète,  après avoir passé 2 ans sans maison !

interview vanlife

Suzanne de Get a life, they say.

Retrouvez Suzanne sur sa page Facebook

Découvrez l’interview précédente de Dana et Stéphane

Suzanne, pvtiste au Canada, découvre le vanlife entre les États-Unis et Tofino !
Votre avis

Camille

Auteur Camille

Co-fondatrice de The Roadtrippers, passionnée par les voyages insolites, la nature et la vie en van. Également rédactrice du blog de voyage Sense Away et chroniqueuse sur Un Trek Une Fille.

Plus d'articles de Camille

Laisser un commentaire