was successfully added to your cart.

Le roadtrip ne serait-il pas devenu un nouveau « phénomène de mode » ?  Pas besoin de chercher longtemps sur la toile pour trouver les images et récits inspirants de plusieurs personnes adeptes du voyage sur les routes, devenus bloggeurs débutants ou déjà avertis.

Ce rêve me trotte aussi dans la tête, depuis trop longtemps maintenant pour être ignoré, mais les deux grandes questions qui se posent sont pourquoi, et comment réaliser ce rêve avec un enfant et un petit budget ?

Roadtrip ou simple voyage ?

 À la question pourquoi faire un roadtrip, pourquoi ne pas juste partir en voyage, il semblerait que nous soyons de plus en plus nombreux à vouloir tourner le dos à la routine quotidienne et l’affreuse rengaine du MétroBoulotDodo, mais au-delà de ça, la mutation que traverse notre société entraîne une énorme remise en question sur tout, notre alimentation, notre éducation, notre mode de vie… Nous n’avons plus seulement besoin de voyager pour nous reposer, nous avons besoin de nous découvrir nous-même, besoin d’aventure, de rencontres, d’imprévu, d’immersion culturelle, de vivre avec peu de choses, de retrouver un rythme propre à chacun, et par-dessus tout se sentir libre!

On peut décider de partir seul, se retrouver face à soi-même est comme un pèlerinage souvent nécessaire, ou bien décider de partir en couple, c’est un peu plus rassurant et toutes ces aventures ont de bonnes chances de renforcer vos liens, mais quand on a un ou des enfants qu’en est-il?

 Quand on est parent on sait que la moindre petite sortie avec bébé, implique une longue liste d’équipements. Aller à la plage avec son paréo et un magazine : non ça n’est plus possible!

 

Et avec un enfant, comment est-ce qu’on s’y prend ?

 Quand on est parent on sait que la moindre petite sortie avec bébé implique une longue liste d’équipements. Aller à la plage avec son paréo et un magazine, non ça n’est plus possible, alors partir en roadtrip pour vivre avec le strict minimum demande énormément d’organisation…

Dans l’optique d’un voyage à travers tout le Canada d’ici 2 ans, mon mari et moi essayons du mieux possible de nous entraîner à ce mode de vie, nous testons notre organisation, notre fille, et adaptons nos besoins en équipements.

Cela passe par la première réflexion qui est : quel véhicule acheter avec un budget de 12 000 $.

 

Alors, plutôt van ou quatre-quatre ?

Certes nous rêvons d’un VR (Véhicule Récréatif) tout équipé, tout cute, et aurions pu en trouver à ce prix-là, mais après avoir verbalement élaborer la liste des pours et des contres, nous avons trouvé plus sage d’investir dans un Toyota Rav4 de 2009. Vivant à Montréal et n’ayant pas de garage, un 4×4 résistera mieux aux hivers rudes, il passe partout, ne consomme pas trop, et passe inaperçu. Pour l’instant nous utilisons une tente pour camper lors de nos sorties mais le moment venu, il sera facile d’équiper notre véhicule d’une tente de toit (plus solide et mieux isolée que notre petite tente 2 secondes Quechua).

 

Habituer très tôt son enfant à la route : un incontournable

À côté de ça nous nous sommes vite rendus compte que pour occuper notre fille sur la route il faudrait trouver autre chose que lui donner un livre (cela la rend bien malade), alors nous roulons le plus possible pendant qu’elle dort (ses siestes, tôt le matin, ou tard le soir), le reste du temps nous chantons des chansons avec elle, lui racontons des histoires, ou lui donnons des petits jouets, et faisons des pauses fréquentes, mais dans l’ensemble nous avons la chance d’avoir une fille qui est très calme en voiture!

Elle aime la marche mais nous avons tout de même vite investi dans un sac à dos porteur.

Les premiers temps nous oubliions toujours quelque chose en camping, alors nous avons pris l’habitude de tenir sur nos smartphone une liste d’équipements que l’on vient étoffer au fur et à mesure de nos sorties, des saisons, et de nos oublis.

Dernièrement, lors d’un voyage en France, nous avons traversé le pays depuis Aix les Bains (Savoie) jusqu’à Pornic en Loire Atlantique, mais au lieu de nous arrêter pour manger sur les aires d’autoroute toutes tristement identiques, nous avons préféré faire quelques minutes de plus pour aller dans les petites villes ou villages les plus proches, et lisions à chaque fois le Wikipédia de l’endroit où nous passions. Nous n’avons eu que de bonnes surprises et le voyage a été beaucoup plus agréable, pour nous comme pour notre fille.

preparation roadtrip enfant

Voyager sur la route avec un enfant demande certes plus d’organisation, mais nous force à ralentir la cadence pour un rythme qui nous convient finalement à tous.

Enfin entre ce qu’on pense et ce qu’il se passe réellement il y a tout un monde ! Alors, affaire à suivre…

Roadtrip avec un bébé : Et la préparation, ça se passe comment ?
4 (80%) 1 vote

Laureline

Auteur Laureline

Je suis Laureline, française de souche, après avoir vécu à Grenoble, Lyon, puis Paris, je suis tombée amoureuse de mon conjoint qui décidait de partir s’installer au Canada. Je l’ai suivi par amour, et nous sommes devenus Canadiens de cœur. Greg et moi vivons à Montréal depuis fin 2012, et avons eu notre fille en 2014. On ne tient pas en place, même si notre petite vie sur le Plateau Mont Royal est bien tranquille, nous avons toujours besoin de bouger, nous balader, nous ressourcer ! C’est donc en famille que nous profitons de Montréal et ses alentours, et à travers mon blog laurelinesebalade.com je souhaite vous partager nos expériences de voyages ou petits week-end à droite à gauche.  En espérant que cela vous inspire ou vous rappelle de bons souvenirs... À très bientôt !

Plus d'articles de Laureline

Laisser un commentaire