was successfully added to your cart.

La célèbre traversée d’Est en Ouest du territoire Canadien attire chaque année, toujours plus de jeunes québécois et français. Bien plus, qu’un simple parcours à bord d’un véhicule, c’est une aventure à la découverte d’un pays aussi immense que surprenant. Au volant de Bob, notre Dodge Ram Van de 1985, nous avons parcouru les 4 700 km qui les séparent lors de notre première expérience Vanlife. Le Road trip de Montréal à Vancouver : un périple sur la plus célèbre des routes du Canada.

De Montréal à Vancouver : les avantages d’une traversée d’Est en Ouest

Ça y est, vous venez de vous décider : la traversée du Canada, vous allez la faire non pas en avion comme tante Maryvonne vous a conseillé, mais en automobile. En voiture traditionnelle ou en van aménagé, c’est l’expérience de toute une vie. Rien que ça oui. Pour quelle raison ? Le sentiment de liberté à rouler, fenêtre ouverte et cheveux dans le vent, sur le bitume chaud du pays des Caribous.

Vous êtes français et hésitiez entre un roadtrip de Montréal à Vancouver et une expédition de Vancouver à Montréal ? Vous faites le bon choix de vous déplacer dans ce sens. Et si vous n’avez pas trop le choix du sens du voyage : pas d’inquiétude, vous aussi avez de le chance. Et ce : même si vous êtes bilingue anglais.

Formalités d’immatriculation, assurance, contrat de location, contrôle technique avant la Grande Traversée ou même pour faire un tour chez le garagiste du coin et installer des panneaux solaires sur le toit : l’environnement francophone est juste parfait pour commencer l’aventure. Bien plus rassurant, il sera également facile d’acheter un véhicule sur Kijiji – et de négocier ainsi dans votre langue natale.

Sachez que si vous aviez dû souscrire à une assurance en Colombie-Britannique, le prix n’aurait probablement pas été le même. Au Québec, un coup de téléphone chez Desjardins et une cent-cinquantaine d’euros vous suffisent pour avoir l’assurance de base, valable un an. Comptez approximativement le même montant pour une assistance routière.

road trip Montréal Vancouver

En Road trip du Québec à la Colombie-Britannique : Achat puis revente ?

Vous comptez acheter un camion aménagé pour l’occasion ? Vous faites le bon choix, surtout si vous pensez voyager avec pendant quelques mois au moins. Bien moins cher qu’une agence de location, vous ne perdrez a priori, pas d’argent dessus lors de la revente. À condition d’être vigilant sur certains poins.

Le premier à prendre en compte : dans quelle province planifiez-vous de revendre votre véhicule ? Si c’est dans la même province que celle où a lieu l’immatriculation (le Québec par exemple), pas de problème. En revanche, si vous projetez de l’acheter à Montréal et de le revendre à Vancouver, alors il y a un point particulièrement important à savoir. Lors de la revente, vous sera demandé de passer un Safety Test. C’est son certificat qui prouvera que votre véhicule québécois est également aux normes dans la province étrangère (en Colombie-Britannique, par exemple). Très difficile a obtenir, l’expérience peut s’avérer être extrêmement onéreuse.

Pour améliorer vos chances d’y échapper, il existe une solution : être vigilant au moment de l’achat de votre véhicule et précisément concernant toutes traces de rouille. Ne prenez pas le risque d’acheter un véhicule, vieux, à bas prix et dont la carrosserie ou le châssis est rouillé. Pourquoi ? Parce qu’il sera invendable en BC, sans plusieurs milliers de réparation.

Petite astuce à savoir : il est possible de vendre son véhicule SANS le Safety Test. Nous doutions que cela était possible, mais nous avons bien réussi à le faire. L’astuce ? Le vendre à une personne qui devra le passer elle-même. Bien plus facile à dire, qu’à faire – le risque financier étant grand, pour le nouvel acheteur.

livre roadtrip canada

road trip montreal vancouver

5 choses que nous aurions aimé savoir, avant de commencer notre Roadtrip !

1 – La traversée n’est pas une course, prenez votre temps, faites des pauses régulières et n’hésitez pas à quitter l’autoroute de temps en temps ! Conduire huit heures par jour, six jours d’affilée demande beaucoup d’attention. Une fatigue se fait vraiment sentir, arrivé à destination

2 – Avoir internet dans le van est pratiquement indispensable. Pourquoi ? Selon la taille de votre réservoir d’essence, il peut être judicieux de savoir à combien de kilomètre plus loin, se trouve la prochaine station service !

3 – Avoir internet dans le van est pratiquement indispensable (bis). Pourquoi cette fois ? Car cela vous permettra de comparer le prix des différentes stations-essences dans le coin ! Dans une même ville, il peut facilement y avoir 20 centimes de dollar, de différence. Une bonne référence ? Les Gas Bar.

4 – Les stations services proposent régulièrement une infrastructure pour se doucher. De quoi reprendre la route et se sentir tout frais !

5 – Posséder absolument une assistance dépannage. Les distances sont longues, tomber en panne au milieu de nulle part nous a coûté 300 $, rien que pour les frais de dépanneuse. Desjardins propose des tarifs de base tout à fait abordable.

6 – En bonus : si vous n’avez pas encore de véhicule, ni d’assurance, ne dites surtout pas que vous compter souscrire à celle-ci, uniquement pour la durée du Road trip. À la place, restez vague et dites que vous souhaitez voyager régulièrement hors du Québec, tout en continuant d’habiter au Québec la majorité du temps.

>> À lire aussi : Comment préparer un Road trip au Canada <<

road trip montreal vancouver

Les spots pour dormir dans l’Ouest Canadien

Garer son véhicule pour la nuit et dormir dedans, le temps du road trip de Montréal à Vancouver, est globalement répandu. Trouvez une petite route perpendiculaire, enfoncez-vous un peu dans la campagne, et passez-y la nuit. Personne ne devrait venir vous déranger – surtout si vous êtes au milieu de nulle part.

Si vous comptez passer par des grandes villes, tels que Winnipeg, Regina ou Calgary : il est assez aisé de trouver un spot sur un parking isolé en banlieue (ou Walmart). Nettement moins glamour que boondocker dans la brousse, mais au moins vous y trouverez facilement des infrastructures. Pour remplir l’eau, le propane, l’essence ou la bouffe par exemple.

>> À lire aussi : les 31 spots ou nous avons dormi gratuitement au canada <<

En conclusion : Prenez votre temps, profitez du paysage et relayez-vous si vous êtes plusieurs.  Et surtout : amusez-vous bien lors de votre futur Road-trip de Montréal à Vancouver ! Retrouvez tous nos articles autour du road trip au Canada.

Road trip de Montréal à Vancouver : Astuces & Inspiration
5 (100%) 1 vote

Pierre

Auteur Pierre

Co-fondateur de The Roadtrippers, passionné de grands espaces, d'aventures et de modes de vie alternatifs !

Plus d'articles de Pierre

Laisser un commentaire