was successfully added to your cart.

Armé de mon reflex, j’ai traversé 31 états Américain avec mon Dodge campervan, à la recherche de l’Amérique profonde. Le plus clair du temps il fallait dormir sur des parking de walmart ou à proximité d’une station service, j’ai essayé à travers ce reportage photo d’immortaliser le cœur de l’Amérique.

Je suis arrivé par la frontière canadienne; première étape et pas des moindres, Détroit la ville fantôme.

A détroit, je me laisse guider par mon inspiration et explore des bâtiments chargés d’histoire qui semble abandonnés, plus c’est « underground » plus je fonce.

 

Détroit aussi appelé Motown, était le berceau économique de l’industrie automobile Américaine au début du 19ème siècle,  Ford et Dodge avait établis leurs bureaux et leurs chaines de production. Depuis les années 50, la ville a connue un long déclin, elle n’en demeure pas moins pour moi une source d’inspiration visuelle.

 

 

Passé Détroit, je rejoins Chicago.

 

 

 

Après une journée passé en ville, je reprends la route prêt à avaler plusieurs milliers de kilomètre pour changer d’état et rejoindre Nashville, Memphis, Austin situés dans le Tennessee à la recherche du mythe du cowboy si cher à la culture Américaine.

 

Le fameux Sun studio qui à révélé Elvis Presley et Johnny cash à leur début.

Après cet aparté musical, il est temps pour moi de rejoindre La Louisiane et son Bayou, j’aurais la chance de rencontrer une légende vivante, Monsieur Norbert Leblanc, Cet homme a déjà eu le droit à de nombreux articles dont un très célèbre dans national géographique, il a passé sa vie à chasser le crocodile dans le fond du Bayou, Un homme riche de part son expérience qu’il partage autour d’un whisky brassé maison.

Norbert Leblanc est Cajun, c’est à dire que ces ancêtres étaient français, ils ont été persécutés durant de longues années les obligeant à abandonner leur terre initiale, une grande partie à du rentrer en France ou sont morts durant le « Grand dérangement » l’autre partie s’est réfugiée en Louisiane, une terre inhospitalière que personne ne voulait vraiment alors.

La langue française étaient prohibée des l’école pour ainsi gommer toute leur culture, Norbert le chasseur de crocodile me conte comment autrefois les gens d’ici vivaient en se contentant de choses simples et en ne prélevant à la nature que le strict minimum, par exemple il n’étaient pas rare que sa grand mère prenne un peu de mousse espagnole pour garnir les oreiller ou les matelas afin de rembourrer ces derniers, cette mousse est une plante qui pousse en abondance le long des arbres. Norbert nous conte ainsi une vie passé d’aventurier ou la nostalgie se mêle à la poésie.

Enfin il fini par nous expliquer à quel point le monde moderne est devenu fou lui qui se contentait d’une toute petit maison qui suffisait amplement à le rendre heureux.

Direction le jazz de la Nouvelle Orléans, une ville à l’atmosphère très étrange ou les drogués et la misère côtoient les touristes et les artistes.

Après ces journées d’égarement je poursuit mon road trip en direction du Texas, à Fort worth je part à la rencontre d’un pan extrêmement important de la culture Américaine, le rodéo, ferveur patriotique et mythe du cowboys font ici la paire, dans cette série de photos je rentre sans autorisation à l’endroit ou se prépare les cow-boys afin de les approcher au plus prés pour mieux appréhender la tension qui les anime préalablement à leur fabuleuse chevauchée.

La route m’appelle une fois de plus, je recherche les grands horizons, je veux avant tout cerner l’Amérique profonde, celle des petits bleds en particulier le midwest mais pas seulement, je passerais par une dizaines d’états supplémentaire pour la série de photos suivante dont : Kansas, Arkansas, Nebraska, Oklahoma, Dakota du sud et du nord, Wyoming, Montana, Minnesota,  Missouri, Iowa, Illinois etc…

Après plusieurs milliers de kilomètres et 3 mois passés sur les routes Américaines, je finis par rejoindre le parc national de Grand téton puis celui de Yellowstone soucieux de me reconnecter à la nature avant un retour en France.

 

Je finirais sur cette citation de John Muir :

« Je me sentais complètement perdu au milieu de ces foules immenses, du vacarme des rues et de ces immeubles énormes. Je me disais souvent que cette ville, j’irais volontiers l’explorer si, comme une région de collines et de vallées sauvages, elle était vide d’habitants ».
This is America : Traversée des Etats-Unis
5 (100%) 2 votes

Nicolas Rybarczyk

Auteur Nicolas Rybarczyk

Réalisateur diplômé de l'école de cinéma Eicar, auteur de plusieurs clips vidéos et spots commerciaux, je publie régulièrement mes photos dans différents magazines, tel que : Vice, le Bonbon, Fisheye magazines.
Instagram : https://www.instagram.com/nomad_bear
Site web : https://nicolasrybarczyk.com

Plus d'articles de Nicolas Rybarczyk

Laisser un commentaire