was successfully added to your cart.

Bien des lignes ont déjà été écrites sur l’Islande. Alors je me suis posée la question « faut-il encore partir en road trip en Islande ? » Est-ce que le pays ne souffre-t-il pas de sa sur-exposition médiatique ? La magie sera-t-elle toujours au rendez-vous ? 

 

Cela faisait un moment que je devais aborder ce sujet là sur The Roadtrippers, le road trip en Islande. Faute de temps j’ai repoussé l’échéance jusqu’à aujourd’hui. Toutefois je ne voulais pas aborder ce sujet d’une façon classique, vous dire comment préparer un road trip en Islande ? Cela a déjà été traité mainte et mainte fois. La beauté des paysages aussi. Alors je me suis demandée comment je pourrai vous parler de l’Islande différemment. Comment pourrai-je vous donner envie de découvrir ce pays ? Puis je me suis posée cette question : faut-il encore partir en road trip en Islande ? La magie est-elle toujours au rendez-vous ? Est ce que ce pays n’a pas atteint les limites de son exploitation ? L’effet de mode n’est-il pas passé ? Et quand bien même, devrait-on toujours franchir le pas et se laisser porter par la découverte d’un pays malgré sa sur-exposition ? Au fil de cet article, plusieurs questions, des tentatives de réponses, parce que voyager c’est aussi se questionner et savoir pourquoi nous accomplissons cette quête.

Partir en road trip en Islande, l’effet de mode des réseaux sociaux

Depuis un peu plus de deux ans, les photos de road trip en Islande ont le vent en poupe sur les réseaux sociaux. Et particulièrement sur Instagram. Ce pays est devenu de plus en plus accessible, les agences de voyage se développent et se spécialisent, les hôtels et auberges se multiplient (assez raisonnablement). L’Islande n’est plus un secret pour personne. Cette terre qui comptent bien plus de merveilles au kilomètre carré que n’importe quel autre pays européen ne cesse d’attirer de plus en plus de touristes, de voyageurs, de photographes en quête d’exceptionnel.

Nous ne pouvons pas (ou plus) nier la corrélation qu’il existe entre le tourisme et les réseaux sociaux. L’aire d’internet nous permet à tous de voyager à moindre coût, de plus en plus loin, et de plus en plus souvent. Voyager n’a jamais été aussi accessible. Et l’exposition aux yeux de tous de ces voyages contribue largement à l’expansion d’un tourisme de masse. A tord ?

Je pense l’un dans l’autre qu’il y a autant de pour que de contre à la démocratisation du voyage via les réseaux sociaux. Si les gens sont inspirés par ce qu’ils voient et qu’ils ont une soif de découverte des territoires et des autres, pourquoi les en empêcher ? Et quelle serait la mauvaise chose là dedans ? Sans doute lorsque cela arrive en trop grand nombre. A l’échelle planétaire. L’Islande est un exemple concret de la modification rapide des territoires via le tourisme de masse. Il y a 10 ans le pays était encore peu visité. Ce n’est pas une mal en soi que les touristes viennent en Islande, au contraire, économiquement parlant pour le pays c’est une aubaine. Mais d’un point de vue environnemental c’est tout simplement catastrophique. Ceux qui ont déjà voyagé en Islande le savent bien. Des endroits piétinés et piétinés des milliers de fois par jour, par un nombre trop important de personne et ce sont des paysages entiers qui sont modifiés / détruis / affaiblis.

Alors que faire ? Ne plus voyager dans des endroits déjà trop visités ? Sur-exposés ? Mais après tout si autant de personnes sont attirées par ces endroits c’est bien pour une raison, non ? Pourquoi devrait-on alors sacrifier cette découverte alors que d’autre ne s’en prive pas ?

La réelle problématique semble finalement être : comment le moins impacter possible cet environnement qui arrive à saturation ? Le premier message que l’on devrait tous faire passer, à commencer sur les réseaux sociaux, c’est le respect des espaces protégés. Par cela j’entends : ne pas franchir un périmètre de sécurité pour prendre une photo hyper hype et instagrammable. J’ai récemment vu des photos passer sur Instagram de la fameuse plage de … à côté de Vik, où les personnes avaient franchi les barrières juste pour poser devant la plage, pour reproduire les photos précédemment faites par les influenceurs qu’ils suivent. Alors ne cédez pas ! Si jamais un endroit est interdit, n’y allez pas pour faire une photo et ainsi perpétuer ce cercle vicieux.

roadtrip islande

Voyager pour voir ou pour être vu ?

Avec tout ce que je viens d’exposer, on peut se poser la question suivant, la masse voyage-t-elle pour voir ou pour être vu ? Qu’en est-il pour vous ? Est-ce que vous voyager pour reproduire ce que vous avez vu sur les réseaux sociaux ou pour découvrir, pour vous épanouir personnellement, pour vous enrichir spirituellement ?

J’ai l’impression que le voyage en lui même est devenu une mode au même titre que n’importe quelle autre. C’est cool de voyager alors on voyage. Ca fait rêver après tout alors faisons de même. Je schématise, j’extrapole sans doute, mais au fond je n’ai pas tout à fait tord.

Etre inspiré par ce que l’on a vu sur les réseaux sociaux, et ensuite partir en road trip, en voyage par ce qu’on en a envie c’est fabuleux ! Et tout le monde devrait pouvoir le faire. Partir en voyage pour suivre la masse, parce qu’il faut aller en Islande (par exemple) ça c’est catastrophique. Pour l’environnement comme je l’ai déjà exposé, et puis surtout pour vous. Car suivre bêtement les autres, rentrer dans le moule parce qu’on en ressent la nécessité n’a jamais rendu heureux.

Alors voyagez, mais voyagez pour vous avant tout, non pour les autres, et encore moins pour les réseaux sociaux. Des milliers de like n’ont jamais rendu heureux, jusqu’à preuve du contraire, la vie dans la réalité a bien plus de valeur que celle que l’on veut construire dans cet autre monde virtuel.

roadtrip islande

Partir en road trip en Islande et émerveillement vont-ils toujours de paire ?

Alors finalement, doit-on partir en road trip en Islande ? Le pays n’a-t-il pas déjà offert toutes ses merveilles ? Ne souffre-t-il pas de sa surmédiatisation ? Ces questions on se les ait beaucoup posées avec Luc. A savoir si nous devions aller en Islande. Nous avions peur d’être déçus, et si finalement la magie n’était pas au RDV ? Et si finalement, cette sur-consommation d’images ne faisait qu’affaiblir la découverte réelle ?

A toutes ces questions, une seule réponse : partez là où vous le voulez, soyez respectueux de l’environnement et sachez pourquoi vous voulez découvrir le dit pays. Si toutes ces conditions sont respectées alors c’est parfait ! Se brider à ne pas partir à tel où tel endroit parce qu’il est trop populaire c’est risquer de se fermer à une partie du monde sans réelle utilité, si ce n’est de le regretter un jour où l’autre. Attention je ne parle pas de refuser de voyager dans certains pays pour des principes (moraux, politiques etc) où là c’est différent. Je parle bien de cette sur-exposition médiatique, de cette surconsommation de l’image qui poussent certaines personnes à renoncer à certains voyages.

En ce qui concerne notre road trip en Islande, je peux assurer que c’est l’un des plus beaux pays que nous ayons vu. L’Islande est mystique, envoûtante et même si l’on a pu voir des photos grandioses des paysages qu’elle offre, vivre cela en vrai, ce n’est pas pareil. Une photo ne pourra jamais représenter l’intensité d’un instant, d’une rencontre avec cette terre de contrastes. Si vous hésitez à partir en Islande à cause de sa popularité, rien ne vous empêche d’y aller hors saison, à l’automne-hiver. C’est un autre univers qui s’offrira à vous. Personnellement nous avons adoré le début de la période estival, les champs de lupins en fleurs, l’observation des baleines et des macareux, les églises isolées sur fond de ciel bleu. Et puis quand on part en mode road trip en Islande avec un petit budget, l’été permet de profiter des camping. On retrouve alors cette sensation de liberté que procure les road trip – outdoor. Aucunes réservations nécessaires, seulement l’appel de la route, aller où bon nous semble selon nos envies, nos coups de cœur… Un road trip en Islande c’est assurément quelque chose que l’on oublie pas.

Bon road trip 🙂

roadtrip islande
roadtrip islande
Faut-il encore partir en road trip en Islande ?
4 (80%) 4 votes

Rejoindre la discussion One Comment

  • Dominique dit :

    Analyse plutôt bonne mais force est de constater que l’auteur de ce billet semble pourtant suivre les destinations à la mode de la sphère Instagram.
    Cohérence ?

Laisser un commentaire