was successfully added to your cart.

Je connaissais déjà l’Inde pour y avoir séjourné lors d’un précédent voyage ou j’avais seulement visité une partie du Nord, tombé sous son charme, je m’étais promis de revenir un jour.

Je suis arrivée directement par la voie terrestre en passant par la frontière népalaise pour prendre la direction de Sonauli.

Rapidement je suis parti en direction de Varanasi la ou coule le fleuve sacré du Gange.

Arrivé de nuit, j’ai déambulé dans un dédale de ruelles accompagné des hurlements de singe au dessus de ma tête à la recherche de mon hôtel, les silhouettes d’hommes m’observant debout dans la pénombre me rappelait que j’étais bien arrivé dans cette inde mystique.

Le lendemain je profitais d’un réveil aux aurores pour rejoindre le Gange, Fleuve sacré ou les indiens se baignent pour se laver de toute impuretés, le Gange voyait passer la vie et la mort dans un même élan, les cendres des défunts côtoyaient le ballet incessant de la foule ayant pour la plupart parcourus des milliers de kilomètre pour se rendre ici.

Sur cette série de photos, j’ai voulu mettre en avant la lumière si particulière du lever de soleil avec les tenues orangés des indiens.

 

 

 

 

Après Varanasi, direction Orchha et ces anciens palais témoins d’une époque faste de la royauté indienne.

Pour l’étape suivante, j’ai rejoins le Taj mahal à Agra avec pour mission de trouver un tout nouveau point de vue pour le photographier, après avoir regarder sur une carte j’ai trouver un parc situé de l’autre côté de la rive. Les horaires d’ouvertures ont subitement été changés à mon arrivée par le Gardien en poste, déçu j’ai demandé à mon tuk tuk de m’attendre puis j’ai rejoins un autre point de vue situé en pleine forêt, c’est d’ici que j’ai fait décoller mon drone au beau milieu d’une armée de corbeaux tout droit sortis d’un film d’Alfred Hitchcock, je fait monter le drone très haut pour éviter les corbeaux et obtenir le point de vue qui me convient.

 

Après Agra, direction Jaipur puis Jodhpur la ville bleue.

Après cette étape, je pars plus à l’extrême est en direction de Jaisalmer et Udaipur.

 

Après 3 semaines passées dans le nord de l’inde, il est grand temps pour moi de descendre vers le sud dans ces trains issus d’un autre age, les heures de retards sont assez fréquentes sur le réseau ferroviaire Indien, cela semble normal presque acquis, l’appréhension du temps n’est pas la même que chez nous. Il me faut être armé de patience avoir l’arrivée de chaque trains.

Lorsque les trains arrivent en gare il ralentissent parfois sans s’arrêter,  le « jeu » consiste donc à sortir du train en courant pour aller acheter de la nourriture ou un thé aux marchands ambulants tout en courant pour regagner le train. Les thé Chai sont si délicieux que le jeu en vaut parfaitement la chandelle.

Arrivé à Mumbai, je suis déçu par l’accueil, la pollution et la surpopulation dans ce qu’elle représente de pire. Certains quartier sont aussi clairement en faveur d’un extrémisme religieux islamique qui ne me porte pas à rester longtemps dans cette ville, rapidement je rejoins le sud vers Goa pour me reposer d’un voyage épuisant mais aussi vers Hampi ou je croiserais un Léopard et enfin je rejoindrais le Kerala pour finir par rallier Pondichéry avant de pousser plus loin mon voyage au Sri Lanka.

 

 

 

 

Mystic India : L’Inde du nord au sud
5 (100%) 1 vote

Nicolas Rybarczyk

Auteur Nicolas Rybarczyk

Réalisateur diplômé de l'école de cinéma Eicar, auteur de plusieurs clips vidéos et spots commerciaux, je publie régulièrement mes photos dans différents magazines, tel que : Vice, le Bonbon, Fisheye magazines.
Instagram : https://www.instagram.com/nomad_bear
Site web : https://nicolasrybarczyk.com

Plus d'articles de Nicolas Rybarczyk

Laisser un commentaire