was successfully added to your cart.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Nous sommes une famille recomposée avec quatre enfants. Fred (46 ans), Marie (42 ans), Ugo (18 ans), Alix (13 ans), Justine (Justine 10 ans) et Fantin (6 ans). Il ne faut pas oublier Malou, notre chien, un berger australien de presque deux ans. Ugo, le fils ainé de mon mari, vit dans le Sud de la France et nous vivons à Grenoble en Isère.

Côté professionnel, Fred a plusieurs casquettes. Il est à la fois directeur artistique, designer textile mais aussi photographe et éditeur indépendant sur Mokko.
Quant à moi, après avoir été journaliste rédactrice et secrétaire de rédaction d’un magazine de snowboard, je suis devenue webdesigner il y a neuf ans après une formation en reconversion professionnelle. Je travaille depuis seize ans pour Nivéales médias, une maison d’édition de magazines de sports de glisse, outdoor et voyages.

Interview road-trip

Depuis quand avez-vous un véhicule aménagé et pourquoi l’avez-vous acheté ?

Nous avons acheté notre Land Rover Defender en septembre 2015. Auparavant, nous avions un VW Caravelle de 9 places qui n’était pas aménagé mais qui nous permettait de trimballer tout le monde sans jamais nous poser de questions.

Notre VW a été incendié suite à un acte de vandalisme, entrant ainsi brutalement dans les statistiques nationales des voitures brûlées à l’occasion du 14 juillet… Nous nous sommes donc retrouvés démunis en pleine canicule à Grenoble, la veille de notre départ en vacances.

Quelques jours avant, un ami réalisateur avait emmené Fred bivouaquer dans les Ecrins. Il le filmait dans le cadre d’un documentaire sur les photographes animaliers des Alpes. Quand ils sont rentrés, Fred avait totalement flashé sur la voiture de cet ami, un Defender équipé d’une tente de toit qu’il venait d’acquérir. A partir de ce moment là, alors que moi je cherchais des breaks familiaux pour remplacer le VW, Fred n’a plus eu qu’une idée en tête.

On a d’abord loué le Defender d’un particulier qui vivait à côté de chez nous le temps d’un week-end, puis pendant tout le mois de juillet. On est partis avec les enfants et on a très vite pris conscience des possibilités qui s’ouvraient à nous grâce à cette voiture.

On s’est retrouvés à franchir des rivières pour aller passer la nuit dans des endroits sauvages loin de la civilisation. Tous les week-ends, on avait l’impression de partir en vacances au bout du monde, immergés dans la nature sauvage… c’était magique !

Interview road-trip

Pourquoi avoir choisi ce modèle ?

On a cherché tout l’été la bonne occasion et, à la rentrée, on achetait notre Land Rover Defender. On voulait absolument cette voiture là car, en dehors du fait qu’on la trouve très esthétique et qu’un simple regard sur elle est déjà une invitation au voyage, elle nous permet d’aller où on veut et, surtout, loin du monde. En plus, c’est une voiture modulable que l’on peut customiser à l’infini.

Petit à petit, on y a ajouté une galerie, une tente de toit, des coffres… et Fred a fabriqué un sommier suspendu au plafond que l’on abaisse sur les sièges pour dormir sur un matelas gonflable. Il a du pas mal bricolé pour améliorer notre confort et apprendre à dépanner tout seul la voiture en cas de pépin. Ce qui arrive relativement souvent puisqu’on ne la ménage pas.

Interview road-trip

Quels voyages avez-vous déjà fait ?

On a déjà fait beaucoup de bivouacs sur deux ou trois jours dans notre belle région des Alpes qu’on n’a pas fini d’explorer. Et il y a tellement d’endroits fabuleux situés à moins de deux heures de chez nous entre la Drome, l’Ardèche, la Savoie et la Haute Savoie…

Sinon, on a traversé la France d’Est en Ouest par les petites routes, à six avec le chien en été. L’été dernier, nous sommes partis dix jours en Corse. Malheureusement, les contraintes scolaires des enfants font qu’on est obligés de se caler sur leurs vacances. On n’a pu y aller qu’en août, ce qui n’est pas la meilleure période si on veut éviter le monde. On connaissait la Corse, Fred et moi, pour y avoir séjourné plusieurs fois aussi bien dans le Nord que le Sud. Mais les enfants ne connaissaient pas. On était contents de les emmener là bas mais on savait aussi que nous ne pourrions pas faire de camping sauvage sur l’île. On n’avait pas envie de se frotter aux locaux qui sont toujours un peu tendus à cette période de l’année. Et quand on voit comment certains sites naturels peuvent être pollués par les touristes là bas, on peut comprendre. Mais, il n’était pas question non plus pour nous de passer la nuit dans des campings bondés.

On avait repéré des plages uniquement accessibles en 4X4 et on a fait notre road book en fonction de ces endroits. On est partis sans avoir de points de chute puisque là bas, en été, les campings ne prennent pas de réservation. On avait prévu de faire le tour de la Corse, mais on a vite compris que c’était trop fatigant pour les enfants qui avaient envie de se poser et on s’est limités au Sud. On a quand même fait un très beau trip.

Interview road-trip

Quel sont vos spots préférés en France et en Corse pour passer la nuit ?

En France, on a adoré tous les endroits qu’on a traversé. On ne retourne jamais là où on a déjà passé la nuit. Il y a trop de choses à voir ! On repère à l’avance, sur la vision Satellite de Google Maps, les spots accessibles uniquement en 4X4 et éloignés de toute civilisation, mais si, une fois sur place, l’endroit n’est pas conforme à nos attentes, ou qu’on en le sent pas, on continue de chercher. Au final, on finit toujours par trouver des endroits superbes et sauvages qu’on prend soin de ne pas polluer en ne laissant aucune trace de notre passage.

Dans le Sud de la Corse, on avait trouvé sur le site gamping.fr un super spot de camping quasi sauvage puisque situé sur le terrain privé d’un Corse, une oliveraie qui surplombe la mer. Cela devait être notre point de chute mais, finalement, le propriétaire du terrain nous a planté une semaine avant de partir. On a donc du aller dans des campings publics trouvés au hasard de notre route. Notre critère premier étant la recherche d’endroits les plus tranquilles et isolés possibles, il y en a trois qu’on a particulièrement aimé :

• Près d’Ajaccio, à Appietto, le camping du soleil est bien agréable pour passer la nuit tranquilles, à l’ombre des eucalyptus. Le terrain est grand, et il n’y a pas grand monde, on peut donc facilement s’isoler. La plage de Lava, à 4 kilomètres, est très sécurisante pour les jeunes enfants.

• A Pianotolli Caldarello, nous avons passé deux nuits au camping Kévano. La région est superbe. Le camping Kevano, tout proche de la plage, est très sympa, aménagé en petites terrasses naturelles délimitées par des rochers et des arbres. L’ambiance y est très conviviale.

• Le dernier endroit que je recommanderai est le camping U Ponte Grossu à Sari-Solenzara, un vrai havre de paix en bordure de rivière, à l’abri de l’agitation des plages surpeuplées. On y a trouvé un emplacement bien isolé, c’était presque comme du camping sauvage avec accès direct à la rivière. On a tous adoré !

Interview road-trip

Interview road-trip

Avez-vous d’autres voyages de prévu ? Pourquoi ces pays ?

Dès le printemps, on repartira en bivouacs voir le Colorado provençal dans le Luberon et les canyons de l’Ardèche, les pistes 4×4 du Beaufortain, retourner dans la vallée sauvage de l’Ubaye sur les traces des loups… On a déjà repéré nos points de chute et on profitera des week-end printaniers pour éviter les foules estivales. On décidera de partir au dernier moment, en fonction de la météo.

Cet été, on aimerait aller en Sardaigne. Nos enfants connaissent déjà bien la côte basque et l’Atlantique alors maintenant, on leur fait découvrir la Méditerranée. Plus tard, on ira forcément en Scandinavie, en Ecosse et en Islande, mais on n’est pas encore assez bien équipés pour voyager dans des pays plus froids. Chaque chose en son temps, ça viendra. Il nous faudra bricoler encore un peu le Def, ajouter un chauffage…

Interview road-trip

Est-ce facile de faire ces road-trips avec 3 enfants ?

Oui c’est facile, il suffit de les mettre dans la voiture et de démarrer 😉 Plus sérieusement, avoir des enfants oblige à une organisation permanente du quotidien, que ce soit en bivouac ou à la maison.

Nous, on les responsabilise beaucoup plus quand on part en bivouac que quand on est chez nous. Ils préparent eux mêmes leurs sacs (on vérifie un peu quand même) et doivent tous aider à la vie quotidienne.

Et d’ailleurs, ils le font beaucoup plus facilement en voyage qu’à la maison. Ils adorent partir avec nous, et ne se disputent pas quand on part à l’aventure.

Avec l’adolescence de nos fils ainés, partir vivre des aventures ensemble, c’est vraiment ce qui nous lie.

Interview road-trip

Que pensez-vous inculquer à vos enfants par ces voyages/bivouacs ?

Ces aventures permettent donc avant tout de renforcer nos liens familiaux. Quand on est en galère, on est tous dedans et ils apprennent à ne pas rester inactifs, à faire face aux difficultés dans l’action. Voyager les sort de leur zone de confort.

Quand on fait des découvertes, on vit des émotions, là aussi on est tous ensemble. On se construit des souvenirs forts. On bouge tout le temps, on leur fait découvrir un maximum de choses.

On veut qu’ils soient conscients de la diversité du monde, qu’ils s’ouvrent aux gens et soient sensibles à la nature, leur environnement. On leur apprend à ne pas gâcher, à ne pas polluer, à respecter toute forme de vie.

On parle beaucoup plus avec eux en bivouac qu’à la maison. On joue aussi avec eux, on leur lance des défis, ce qui ne nous arrive quasiment pas quand on est dans le quotidien de l’école, des devoirs, et de la maison à tenir… Ça nous sort de nos ordinateurs, télévision, portables etc…

Ils apprennent à exprimer leurs émotions, à se confier, s’entraider entre frères et soeur. Pas question en effet de sortir l’argument imparable « Sors de ma chambre ! » quand on dort tous dans une voiture…

Interview road-trip

Pour le moment vous voyagez surtout pendant les weekends ou les vacances scolaires ? Envisageriez-vous un voyage à plus long terme ?

Oui, on ne voyage que pendant les week-ends et vacances. On n’envisage pas pour l’instant de voyage sur plus long terme. Plus nos enfants grandissent, plus il est difficile de les couper de leurs repères et de leur copains. Notre fils Alix passera au lycée dans un an et demi et Justine entrera au collège en septembre, du coup, on n’est pas dans cette optique là pour le moment. Mais peut-être que ça nous prendra un jour… Avec cette voiture, rien n’est impossible !

La famille « Petit Bivouac »

Suivez les aventures de Fred, Marie et leurs enfants sur Petit Bivouac (dès cet été)

Sur leur page Facebook ou leur compte Instagram

Les bivouacs & aventures d’une famille en Land Rover Defender aménagé
Votre avis

Camille

Auteur Camille

Co-fondatrice de The Roadtrippers, passionnée par les voyages insolites, la nature et la vie en van. Également rédactrice du blog de voyage Sense Away et chroniqueuse sur Un Trek Une Fille.

Plus d'articles de Camille

Laisser un commentaire