was successfully added to your cart.

Nous, c’est Luce, PF et Laskar, du blog Le Van Migrateur. Passionnés de voyages depuis un nombre d’années incalculable, on a trouvé que la meilleure façon de voyager était le van. On a notre maison et notre confort partout avec nous, et plus on roule, plus on apprécie de vivre sur les routes. C’est pour ça qu’on a décidé, il y a un mois presque pile, de réaménager notre Renault L2H2 avec un modeste budget de 5000 euros. Maintenant qu’on a tout le minimum de confort pour pouvoir vivre en autonomie partout où on ira, on est plus que prêts à reprendre la route et les aventures ! On a souhaité partagé cette expérience à travers un guide complet de l’aménagement, réalisé grâce à l’aide de plusieurs professionnels. 

Le projet

Ayant voyagé plusieurs mois à bord de notre van très sommairement aménagé, on s’est rendus compte des réels besoins que nous avions. On avait déjà l’eau et l’électricité dans notre premier van, mais en faisant des pays tels que la Norvège, nous avons remarqué par exemple qu’il nous manquait une douche avec de l’eau chaude (à 10 euros la douche et par -10°C, il était un peu difficile d’envisager la douche solaire). Un petit frigo d’appoint nous faisait aussi défaut, car nous faisons nos produits de beauté nous-mêmes, et les ingrédients ont besoin d’être conservés au frais. On avait acheté ce fourgon déjà aménagé, et aucun aménagement ne nous convenait vraiment : on avait fini par ne plus mettre le lit en salon, car beaucoup trop compliqué, on devait ramasser la moitié de nos affaires qui tombaient des meubles mal faits et nous devions remplir tous les deux jours nos bidons d’eau de 20L pour alimenter le circuit d’eau. On est jeunes et on aime l’aventure, mais on n’était pas contre un peu plus de confort (et d’esthétisme) quand même ! On a donc décidé de tout recommencer de 0 pour nous faire une vraie petite maison sur roues, dans laquelle on se sentirait vraiment chez nous. Nous avons décidé de garder notre « petit » L2H2, pour limiter les coûts de consommation d’essence et pour continuer à faire sans risques ce qu’on aime tant : le camping sauvage.

Comme nous voulions faire ça vite et surtout bien, nous avons décidé de faire appel à un professionnel pour l’aménagement. Mais comme on est dans une démarche d’autonomie totale, il était hors de question pour nous de le déposer, puis de le récupérer tout terminé quelques semaines plus tard. Il était très important pour nous de connaître notre fourgon, de connaître ses aménagements et surtout d’en apprendre plein à ce sujet. Comme nous allons voyager autour du monde, on voudrait pouvoir faire le maximum de réparations nous-mêmes en cas de panne ou de dysfonctionnement. Nous avons donc choisi de travailler avec un artisan : l’artisan du voyage. Le concept est assez novateur et surtout très rare : nous avons aménagé notre van à ses côtés, nous étions présents sur le chantier avec lui tous les jours de 8h30 à 19h. Il nous a tout expliqué, montré et appris beaucoup de choses auxquelles on ne pense pas forcément quand on est débutant …

Le processus d’aménagement

Grâce à l’efficacité et au professionnalisme de l’artisan du voyage, nous avons pu aménager notre fourgon en moins de 3 semaines. Il est difficile de donner un ordre chronologique de ce que nous avons réalisé, car on passe souvent d’une étape à l’autre pour ensuite y revenir, mais on peut quand même découper le processus en plusieurs étapes bien définies  :

  • La définition des besoins et la préparation de l’aménagement
  • L’isolation et l’habillage
  • La menuiserie
  • L’autonomie
  • Les équipements

Nos besoins

Nous sommes partis sur quelque chose de très simple, avec nos besoins qui sont :

  • Une douche avec de l’eau chaude
  • Un grand lit confortable et fixe
  • Un petit espace cuisine
  • Un grand coffre pour ranger les affaires dont nous nous servons peu

Voici le plan 3D qu’une amie architecte d’intérieur a réalisé pour nous aider :

Plan aménagement fourgon

Établir cette liste et ce plan (à l’échelle) nous ont permis d’avoir une idée très précise de ce que nous pouvions envisager pour le nouvel aménagement et de ce que nous pouvions abandonner. Après plusieurs discussions avec Eric, l’artisan du voyage, nous avons pu réalisé notre liste d’achat. On a pu remarqué qu’avoir tous les équipements avant de commencer l’aménagement est un gros avantage. On peut tester la place réelle utilisée par les équipements, et si quelque chose ne convient finalement pas ou qu’il y a un soucis dans la livraison, on a plus de temps pour pouvoir prendre les mesures nécessaires.

Selon nous, environ 2 mois avant de commencer un aménagement, il est donc très important de :

  1. Connaître ses besoins et les exprimer à travers un plan 3D ou technique
  2. Faire une liste d’achat la plus poussée possible pour avoir le maximum de choses avant de commencer l’aménagement

L’isolation et l’habillage

Nous avons choisi, pour isoler notre fourgon, 3 isolants :

  • Le liège en faible épaisseur en sous-couche : très bon isolant phonique et thermique
  • La laine de chanvre pour venir recouvrir le liège : très bon isolant thermique, naturel et difficilement dégradables par les rongeurs
  • La laine de mouton en vrac : pour combler les ponts thermiques
  • Le frein vapeur pour venir recouvrir tous ces isolants et empêcher la condensation dans l’habitacle

Nous en expliquons la pose dans notre article tuto.

Isoler son fourgon

Nous avons choisi de recouvrir toute cette isolation par un habillage en contreplaqué, qui servira de support pour la pose du lambris de sapin. L’artisan nous a confié mettre du lambris de sapin dans beaucoup des fourgons qu’il aménage car il est simple à poser, à entretenir, et plutôt joli !

Habillage d'un fourgon

La menuiserie

Tous nos meubles ont été réalisé en contreplaqué de 15mm (notamment les meubles de cuisine) et de 5mm (pour le lit). Nous avons récupérer beaucoup de bois du premier aménagement, ce qui nous a permis de faire des économies conséquentes. Vous pouvez vous aussi penser à la récup, il y a plein de bons moyens d’en faire !

Menuiserie fourgon

L’autonomie

Nous avons choisi d’installer un panneau solaire de 135W pour alimenter une batterie de 90Ah. Cela nous permet de brancher le frigo en permanence, d’alimenter le démarrage du chauffage, de brancher plusieurs téléphones et plusieurs ordinateurs ainsi qu’un blinder et différents appareils de maximum 300W.

L’avantage du panneau solaire est qu’il nous permet d’être totalement indépendants. Avec en plus la douche, nous avons tout ce qu’il faut pour éviter au maximum les campings.

On a également choisi d’alimenter nos appareils (chauffe-eau, chauffage et plaques) grâce à une bouteille de gaz classique (13Kg). Beaucoup moins cher à l’installation que le GPL, nous avons trouvé des adaptateurs permettant de changer la bouteille dans le monde entier ! On n’a pas encore testé, mais on est sûrs que ça fonctionnera sans problème, car nous avons lu beaucoup de retours sur ces adaptateurs.

Au niveau de l’autonomie en eau, nous avons une cuve d’eau propre de 60L et 2 géricanes de secours de 20L, ce qui nous fait un total de 100L. Nous arrivons à tenir 2/3 jours en faisait très attention à la consommation.

Nous parlons très en détails des choses à savoir sur l’autonomie dans notre article tuto.

Les équipements

Nous avons équipé notre fourgon de manière simple mais assez confortable pour pouvoir y vivre plusieurs mois. Nous y avons mis :

  • Une glacière à compression Dometic CDF36 – 560 euros
  • Un chauffage à gaz Propex HS2000 – 650 euros
  • Un chauffe-eau instantané Fastar – 190 euros (attention : non certifiable par Qualigaz ou Véritas)
  • Un combiné plaques/évier Dometic HS2420 – 209 euros

Bilan et conseils

Après un peu moins de 3 semaines d’aménagement intensives, nous sommes sûrs d’une chose : nous aurions mis le double si nous avions été seuls, et il y aurait de nombreuses choses auxquelles on n’aurait pas pensé. Nous nous sommes rendus compte qu’il est malgré tout possible de se lancer dans l’aventure seul, à condition de ne pas être contre prendre l’avis de professionnels ou d’amateurs expérimentés pour certains pôles. Youtube est également une très bonne source d’informations. Il est difficile, lorsqu’on est débutants, d’être objectif. Dés que quelqu’un nous donne un conseil, on a donc tendance à écouter les yeux fermés et à faire sans réfléchir. Mais sans tomber dans l’excès, essayez de comparer les solutions qu’on vous propose sur Internet avec d’autres. Chacun a sa propre méthode pour aménager son fourgon, chacun a sa propre vision du meilleur fourgon et du meilleur équipement. Mais n’oubliez pas que les besoins changent d’une personne à l’autre et que le fourgon de vos rêves ne pourra être parfait que si vous prenez en compte uniquement vos besoins.

Voici une photo de notre aménagement terminé :

Aménager son fourgon

Et quelques photos avant/après :

Aménager son fourgon

Aménager son fourgon

Chronique : L’aménagement complet d’un van à moins de 5000 euros
5 (100%) 1 vote

Lucile Hétier

Auteur Lucile Hétier

Plus d'articles de Lucile Hétier

Laisser un commentaire